Monday, January 7, 2013

Memorial: Saint Brother Andre


De frère à saint

C'est le 17 octobre 2010 que l'Église catholique canonise le frère André. Il s'agit du premier homme québécois à devenir saint.

Un humble frère
Chaque année, deux millions de personnes de partout dans le monde viennent prier à l'oratoire Saint-Joseph-du-Mont-Royal. Le fondateur de cette basilique, une des plus grandes dans le monde, est un humble frère qui a longtemps été portier du collège Notre-Dame. Après lui avoir attribué deux guérisons miraculeuses, l'Église catholique décide de le canoniser.

Le frère André est né en Montérégie le 9 août 1845 dans une famille très pauvre, sous le nom d'Alfred Bessette. De santé fragile, il est le neuvième d'une famille de 13 enfants. À l'âge de dix ans, il perd son père, puis, deux ans plus tard, sa mère. Il est recueilli par une de ses tantes. Déjà, il prie beaucoup et s'inflige des mortifications.

Il entre dans les ordres le 27 décembre 1870, comme frère convers de la congrégation de Sainte-Croix, et prend le nom de frère André. On lui confie la tâche de portier du collège Notre-Dame. Il doit notamment assurer la propreté des lieux, faire les courses, livrer le courrier, jouer le rôle de barbier et d'infirmier auprès des élèves.

Guérisons
En marge de ses activités, il reçoit des gens qui lui demandent de prier pour leur guérison ou celle de proches. Le frère leur remet une médaille de Saint-Joseph et un peu de l'huile qui brûle devant la statue du saint, leur suggérant de s'en frictionner. Certains disent en avoir été guéris, ce qui a contribué à sa réputation de thaumaturge.

Il emmène aussi ses visiteurs prier devant une statue de Saint-Joseph située sur un terrain en face du collège. C'est là que, grâce à des dons, il fera ériger une première chapelle en 1904. D'autres dons permettront de l'agrandir et d'y construire une crypte, dès 1914, ce qui deviendra l'oratoire tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Le frère André est mort le 6 janvier 1937 dans un hôpital de Ville Saint-Laurent. Un million de personnes ont alors défilé pour lui rendre hommage.

Le pape Jean Paul II l'a déclaré bienheureux en 1982, après qu'une guérison miraculeuse lui eut été attribuée. Une autre guérison, survenue après sa béatification, a aussi été portée à son crédit, ce qui a ouvert la voie à sa canonisation.

Au fil des ans, 10 millions de personnes ont signé des pétitions pour sa canonisation.

Si le frère André est le premier saint homme québécois, il ne faut pas oublier Marguerite d'Youville, fondatrice des Soeurs de la Charité, qui a été canonisée en 1990 par Jean Paul II.

[http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2010/02/19/002-frere-andre-biographie.shtml]



Lord our God, friend of the humble, who blessed your servant Saint André Bessette with a great devotion to Saint Joseph and a remarkable concern for the afflicted and the needy, grant that, through his intercession, we may follow his example of prayer and charity and so enter with him to behold the splendour of your glory. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

No comments:

Post a Comment

Post a Comment