Wednesday, December 7, 2011

Saint Ambrose / Ambroise - Saint Charles Garnier - Saturday & Sunday at St. Basil's - New Archdiocese of Halifax-Yarmouth

MEMORIAL – ST. AMBROSE, BISHOP
& DOCTOR OF THE CHURCH






O God, who made the Bishop Saint Ambrose a teacher of the Catholic faith and a model of apostolic courage, raise up in your Church men after your own heart to govern her with courage and wisdom. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

 * * *

Saint Ambroise, Evêque et Docteur de l'Eglise (+ 397)

Cet avocat célèbre avait une si grande personnalité qu'il devint gouverneur de la province de Milan. Il découvre alors Jésus-Christ. Il n'est encore que catéchumène lorsque, de passage dans sa ville, il est élu évêque par acclamation du peuple. Il est alors immédiatement baptisé, ordonné prêtre, consacré évêque en peu de temps.

Saint Ambroise est un véritable évêque, soucieux de la rectitude de la foi et de la paix sociale. Ses relations avec les empereurs successifs (qui favorisent tantôt les catholiques, tantôt les hérétiques ariens) sont mouvementées.

En 390, l'empereur Théodose fait massacrer toute une partie de la population de Thessalonique pour arrêter des émeutes. Pour cette raison, saint Ambroise lui refusera l'accès de son église à Milan, exigeant qu'il se soumette d'abord à la pénitence publique de l'Église.

L'empereur, subjugué, obéit et, après des mois de pénitence, Théodose ne communie plus dans le sanctuaire avec les prêtres (selon le privilège impérial), mais au milieu des laïcs.
Saint Augustin doit, en partie à saint Ambroise, sa conversion, car il épiait ses sermons en cachette, écoutait sa pensée, admirait la parole de ce grand orateur.

Saint Ambroise avait un grand souci de belles liturgies. Il introduisit dans l'Église latine l'usage grec de chanter des hymnes qui étaient à la fois des prières, des actions de grâce et des résumés du dogme. Il en composa plusieurs que nous chantons encore aujourd'hui "Aeternae rerum conditor" - "Dieu créateur de toutes choses". 

Celui qui est considéré comme un des plus grands Pères de l'Église (339-397) fut initié aux études bibliques par Origène. "Il a transposé dans le contexte culturel latin -a expliqué le Pape- la méditation de l'Ecriture, inaugurant en occident la Lectio Divina, qui inspira sa prédication et son œuvre, toute orientée sur l'écoute" de la Parole divine.

Il enseigna tout d'abord aux catéchumènes "l'art de vivre bien afin d'être bien préparés aux grands mystères christiques". Sa prédication partant "de la lecture des Livres sacrés pour vivre en conformité à la Révélation".

"Il est évident - a précisé Benoit XVI - que le témoignage personnel du prédicateur et son exemple pour la communauté conditionnent l'efficacité de sa démarche. C'est pourquoi le mode de vie et la réalité de la Parole vécue sont déterminants".

Puis Benoît XVI rappele le témoignage de saint Augustin dont la conversion fut le fruit des "belles homélies" d'Ambroise entendues à Milan, mais aussi "du témoignage qu'il donnait et de celui de l'Église milanaise qui ne faisaient qu'un en priant et chantant d'une seule voix".

L'Évêque d'Hippone raconte également sa surprise de voir Ambroise lire mentalement en privé les Écritures, "alors qu'à l'époque leur lecture devait être faite à voix haute afin d'en faciliter la compréhension".

Dans ce mode de lecture, a souligné le Pape, "où le cœur s'efforce de comprendre la Parole de Dieu, on entrevoit la méthode catéchistique de saint Ambroise. Complètement assimilée, l'Écriture suggère les contenus à diffuser en vue de la conservation des cœurs... De fait, la catéchèse est inséparable du témoignage de vie".


"Qui éduque dans la foi ne saurait courir le risque de sembler un acteur interprétant un rôle". Le prédicateur doit, "à l'exemple de Jean, appuyer sa tête sur le cœur de son maître, adoptant son mode de pensée, de parler et d'agir".

Ambroise de Milan mourut la nuit du Vendredi Saint les bras en croix, "exprimant dans cette attitude sa participation mystique à la mort et à la résurrection du Seigneur. Ce fut là son ultime catéchèse".

Sans paroles et dans le silence des gestes il continua de témoigner.


* * * * * *


SAINT CHARLES GARNIER



Aujourd’hui c’est aussi la memoire du deces de Saint Charles Garnier martyr jésuite (+ 1649)

Né à Paris, le missionnaire jésuite Charles Garnier (1606-1649) arrive au Canada à l'âge de 30 ans. De Québec, il gagne le pays des Hurons et fonde une mission sur les rives de la baie Géorgienne. C'est là qu'il est massacré par les Iroquois le 7 décembre 1649, au cours d'un des nombreux assauts qui aboutissent à la destruction de la Huronie.

* * * * * *


ST. BASIL'S VISITATION (II)



Yesterday, I posted on the visits to the elementary school and to the seniors residence attached to St. Basil's Parish.  Today, we have photos of the Lord's Day Masses and the meeting with parishioners in the hall on Saturday evening for supper and discussion.

There was a bake sale held after all the Masses (as well as coffee and conversation), so lots of opportunities for greetings, exchanges and photos.  Among the persons I met was Irma Trottier, widow of one of the earlier parish members, the artist Gerald Trottier, who was responsible for appointments and decoration of the church (the baptistery [above], Stations of the Cross [the modern version espoused by Pope Paul VI], etc.)  Trottier has works in a number of other Ottawa parishes: Annunciation of the Lord, Blessed Sacrament, St. Elizabeth and St. Monica as well as in other Catholic and secular institutions in Ontario and the Capital.  Here is an excerpt from the Wikipedia entry on him:

Gerald Mathew Trottier (September 9, 1925 - July 1, 2004) was a Canadian artist whose work often reflected his strong Roman Catholic faith. He was noted for his belief that the artist is an artisan labouring in the service of God, and for his preoccupation with what he called "the pilgrimage of man".

Trottier worked in a range of styles that developed throughout his life, and used a wide variety of media, including watercolours, oils and acrylics. He also created a number of large murals and mosaics. An integral part of Trottier's work was his involvement in the design and creation of liturgical appointments for Catholic churches and religious institutions.





























* * * * * *

THE NEW ARCHDIOCESE OF

HALIFAX-YARMOUTH

These days, the new Archdiocese of Halifax-Yarmouth comes into being in celebrations today in Yarmouth's St. Ambrose Co-Cathedral and tomorrow at Halifax's St. Mary's Cathedral Basilica.

In the offing since Bishop Wingle's nomination from Yarmouth to Saint Catharines in November 2001, after which Yarmouth was governed by a series of Apostolic Administrators, this sees the reintegration with Halifax of the Diocese of Yarmouth established by its severance from Halifax on July 6, 1953. 

Here are some details from the archdiocesan website:


CREATION OF THE ARCHDIOCESE OF HALIFAX-YARMOUTH

December 7, 2011
Saint Ambrose Cathedral Yarmouth
December 8, 2011
Saint Mary's Cathedral Basilica Halifax

ARCHDIOCESAN FEAST DAY
August 15th: Feast of The Assumption of
the Blessed Virgin Mary

ARCHDIOCESAN PATRON
The Blessed Virgin Mary

CATHEDRAL OF THE ARCHDIOCESE OF HALIFAX- YARMOUTH
Saint Mary's Cathedral Basilica
Spring Garden Rd. Halifax, N.S.

CO-CATHEDRAL Saint Ambrose Cathedral
Albert St. Yarmouth , N.S.

LA CRÉATION DE L'ARCHIDIOCÈSE DE HALIFAX-YARMOUTH
Le 7 décembre 2011
La Cathédrale Saint Ambroise à Yarmouth
Le 8 décembre 2011
La Cathédrale Basilique Saint Mary à Halifax

LA FÊTE PATRONALE DE L'ARCHIDIOCÈSE
Le 15 août Fête de l'Assomption de
la bienheureuse Vierge Marie

PATRONNE DE L'ARCHIDIOCÈSE
La bienheureuse Vierge Marie

CATHÉDRALE DE L'ARCHIDIOCÈSE DE HALIFAX-YARMOUTH
La Cathédrale Basilique Saint Mary
rue Spring Garden à Halifax, N.S.

CO-CATHÉDRALE
La Cathédrale Saint Ambroise
rue Albert, Yarmouth, N.S.

No comments:

Post a Comment

Post a Comment